Congrès 2011

Les nouveaux enjeux économiques, sociaux et culturels des technologies de l’information

Programme du congrès
36e Congrès de l’ASDEQ
18, 19 et 20 mai 2011
Hotel Hilton Lac-Leamy, Gatineau

 

Introduction à l'utilisation de méthodes d’évaluation de l'impact des programmes gouvernementaux

La situation actuelle des finances publiques et les demandes des citoyens en faveur d’une plus grande imputabilité imposent aux gouvernements une discipline budgétaire accrue. En conséquence, la mise en place de programmes économiques et sociaux à la fois efficaces et efficients est de plus en plus au cœur des préoccupations gouvernementales. Cet atelier de formation présentera une revue des différentes méthodes d’évaluation disponibles permettant de juger de l’efficacité et de l’efficience des politiques et programmes gouvernementaux. Il s’adresse autant aux professionnels impliqués dans la mise en œuvre de politiques qu’aux gestionnaires qui ont la responsabilité des programmes qui en découlent.

 

L'impact économique des technologies de l'information après la crise financière

Lors de cette conférence, Dale Jorgenson mettra en lumière le rôle déterminant des TI en matière de gains de productivité, analysera l’impact des investissements dans ce domaine sur l’évolution du mieux-être collectif dans les économies développées et en émergence, et discutera de la contribution des TI à la croissance économique à long terme et à l’évolution relative des niveaux de vie à l’échelle globale. Il mettra notamment l’accent sur le rôle grandissant qu’occuperont les services en matière de gains de productivité, ainsi que sur les multiples effets de la crise financière sur la croissance potentielle de l’économie mondiale.

 

Les marchés électroniques : perspectives sur l’avenir de l’économie appliquée

Les technologies de l’information modifient non seulement les vieilles structures industrielles et les modèles d’affaires traditionnels, mais elles transforment également radicalement la gouvernance des politiques publiques. Un aspect peut-être moins connu des TI concerne leur contribution à l’approfondissement des connaissances sur le fonctionnement des marchés et la façon dont ceux-ci favorisent les échanges efficaces de produits, de services et d’information. Yahoo!, ainsi que d’autres compagnies du secteur des TI telles que Amazon, gère certaines des banques de données sur les échanges électroniques les plus volumineuses dans le monde. En utilisant ces données aux fins d’analyse de modèles économiques, Yahoo! Research contribue à repousser les frontières des connaissances en économie appliquée. Lors de cette conférence, M. R. Preston McAfee, Vice-président et Fellow de recherche chez Yahoo! Research, offrira une perspective unique sur cette recherche et discutera de l’avenir de l’économie appliquée, en particulier dans le domaine des marchés électroniques.

  • R. Preston Mcafee, Vice-président et Fellow de recherche chez Yahoo! Research et anciennement J. Stanley Johnson Professor of Business, Economics and Management au California Institute of Technology


Concentration et diversité des médias au Québec : un vieux débat chamboulé par les technologies de l’information

La concentration de la presse au Québec est l’objet d’un vieux débat. Ce dernier fut d’abord centré sur une qualité de vie démocratique menacée par un amoindrissement de la diversité des perspectives journalistiques abordant les grands enjeux publics. Avec la convergence actuelle de la presse écrite, de la télévision et d’Internet, la concentration s’est emparée de toutes les facettes de la vie culturelle. À l’heure actuelle, l’information culturelle indépendante est-elle à risque lorsque le même groupe fabrique, vend et distribue les produits culturels ? Les patrons de presse sont-ils maintenant plus enclins à imprimer une perspective idéologique à leurs publications ? Les technologies de l’information favorisent la convergence, mais permettent-elles aussi l’émergence de nouvelles voix, entendues sur de nouvelles tribunes ? L’économie des nouveaux médias encourage-t-elle la concentration ou la diversité ? Et en bout de piste, l’information offerte mène-t-elle à des choix mieux éclairés, plus avantageux ?

 

Innovation, compétitivité et prospérité  

L’innovation technologique et son adoption sont des déterminants importants de la compétitivité, de la croissance économique et de la prospérité. Cet atelier comporte deux présentations aux thèmes différents mais tous deux liés à l’innovation et à son importance pour la prospérité. Tout d’abord, un survol d’études sera fait sur les sources de l’innovation et son impact sur la productivité, de même qu’un examen de la performance relative du Québec et du Canada en cette matière. Ensuite seront présentés une analyse de l’évolution récente en matière d’innovation depuis l’éclatement de la bulle internet du début de la décennie 2000, ainsi qu’un portrait des perspectives futures. En deuxième partie, la question de la réglementation et de son impact sur l’innovation sera abordée. L’emphase sera mise sur l’hypothèse de Porter qui établit un lien entre les politiques de réglementation environnementales et l’innovation. Un survol des travaux empiriques récents permettra de dégager des implications au niveau des politiques publiques.

  • Petr Hanel Professeur émérite, Université de Sherbrooke
  • Paul Lanoie Professeur titulaire, HEC Montréal

 

Les technologies de l’information et la gouvernance des institutions publiques

Le développement des technologies de l’information génère de profondes transformations tout en offrant l’opportunité aux organisations tant publiques que privées de repenser leurs modes d’organisation et de fonctionnement. À la lumière de ce constat, les conférenciers discuteront de l’impact des technologies de l’information et des communications sur le modèle de gouvernance des institutions publiques et sur les liens qu’elles entretiennent avec les principaux intervenants. D’une part, le cadre de gouvernance des politiques publiques liées au secteur des télécommunications doit s’adapter au développement technologique du secteur afin de bien suivre et encadrer son évolution. D’autre part, le développement des technologies de l’information et des communications offre de nouveaux espaces de communication, de dialogue et de promotion d’idées. Comment les mouvements citoyens investissent-ils ces espaces afin de faire valoir leurs positions auprès des institutions publiques ? Comment l’adoption de ces technologies et l’apparition de gouvernements en ligne peuvent-elles améliorer la prestation de services et rendre les institutions plus efficaces et transparentes ?

 

Innovation, entrepreneurship et technologies de l’information

La création et la gestion d’entreprises innovatrices, que ce soit dans les secteurs de la santé, de l’environnement, des médias ou des logiciels et de l'Internet, constituent un défi énorme au Québec et à travers le monde. François-Charles Sirois, Président de Télésystème, présentera les enjeux et les défis en 2011 liés à la création, au financement et à la gestion d'entreprises innovantes et préconisant le développement durable.

 

Le rôle des technologies de l’information dans la globalisation des chaînes de valeurs et l’innovation au Québec

À mesure que la concurrence se mondialise, l’innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise à une perspective de chaîne d’approvisionnement-à-chaîne d’approvisionnement. Afin de répondre aux défis que présentent les éléments de la chaîne d'approvisionnement et aux besoins urbains, les entreprises et les agglomérations redéfinissent la priorité et le rayon d'action de la technologie utilisée. L’innovation dans cette sphère d’activité fait partie des types définis par l’Organisation de coopération et de développement économiques — innovation organisationnelle, de procédés, de marketing et de service. La séance aura pour objectif de brosser un tableau de ce qu’est l’innovation et des enjeux et bénéfices de cette activité, tant au niveau des secteurs industriels clés au Québec que sur le plan des transports urbains intelligents.

  • Louise Guay Vice-présidente et Cofondatrice, Living Lab de Montréal : Transports urbains intelligents  
  • Jean-Michel Laurin Vice-président Affaires mondiales, Manufacturiers et exportateurs du Canada  
  • Jacques Roy Professeur titulaire, HEC Montréal


La science économique au Québec : une culture populaire, financière ou économique ?

Lors de cet atelier, les conférenciers discuteront de plusieurs aspects de la culture économique au Québec, dont l’évolution historique, la formation offerte par le système d’éducation, l’information véhiculée par les médias et la disponibilité de l’information à travers les nouveaux modes de communication. Il y a de plus en plus d’information économique qui circule. Est-ce que cette information est de qualité ? Est-elle bien comprise par les décideurs des secteurs privé et gouvernemental ainsi que par les consommateurs et les contribuables ?


 

L’économie numérique : enjeux et priorités pour les politiques de développement industriel, culturel et territorial

Les technologies numériques se disséminent dans tous les secteurs d’activité économique à un rythme déferlant. Elles bouleversent littéralement les paradigmes de développement industriel, culturel et territorial. Elles offrent aux entrepreneurs, chefs d’entreprises, citoyens et créateurs des possibilités nouvelles, diverses et prometteuses. L’industrie des technologies de l’information et des communications est au premier rang des secteurs où la concurrence est exacerbée et elle doit constamment se réinventer et se déployer dans de nouveaux segments d’activités. Les industries culturelles constituent un autre domaine où les modèles d'affaires sont complètement remis en question et où même les mécanismes de rémunération des créateurs se transforment. En ce qui a trait à l’occupation et au développement des territoires, l’économie numérique présente autant de risques de fracture que de possibilités de redéploiement des conditions du développement. Dans ce contexte, quel genre de politiques publiques doit-on mettre en place pour permettre, voire accélérer ces développements ?

  • Christian Poirer, Professeur-chercheur, Centre Urbanisation Culture Société, Institut national de recherche scientifique (INRS)
  • Réjean Roy, Chargé de projet, Groupe de travail sur les collectivités rurales branchées, CEFRIO
  • Claude Séguin, vice-président principal, CGI

 

Une nouvelle image pour l’Association des économistes québécois

 

Le poids médiatique des économistes au Québec


Hommage à Jean-Pierre Aubry

 

Zeitgeist-36e Congrès

 

 

Invitation au Congrès 2012 à Montréal

FRANÇOIS DUPUIS , Vice-président et économiste en chef, Mouvement Desjardins, Président 2011-2012 de l'Association des économistes québécois