Infolettre
Si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez ici pour l’ouvrir dans votre navigateur.
Association des Économistes Québécois
14 mai 2015
Association des Économistes Québécois
À venir
Le Congrès 2015 de l'Association, à moins d'une semaine: inscrivez-vous, si ce n'est déjà fait!


Le président de l'Association des économistes québécois, Denis Durand, associé principal chez Jarislowsky Fraser Limitée, et le président du Congrès 2015, Jean-Luc Landry, président de Gestion de portefeuille Landry, sont fiers de vous offrir une programmation exceptionnelle pour cette 40e édition. Une brochette impressionnante de conférenciers se succèderont pour vous présenter les enjeux qui touchent le secteur financier et l'économie réelle sur le thème: L'ÉCONOMIE ET LA FINANCE: Y A-T-IL UNE RUPTURE? Vous trouverez réponse à plusieurs interrogations souvent soulevées sur la place publique: le monde de la finance soutient-il adéquatement la croissance des entreprises, a-t-il tendance à créer des produits opaques, donne-t-il priorité aux rendements de court terme, prend-il des risques excessifs, etc.?

                                   

L'événement se tient au Centre Mont-Royal, 2200, rue Mansfield à Montréal, du 20 au 22 mai 2015.


AU PROGRAMME

  • 2 déjeuners-causeries avec les éminents conférenciers Malcolm D. Knight, professeur invité de la London School of Economics, et Richard H. Thaler, professeur en économie et finance comportementale à l'Université de Chicago (inscription possible pour les déjeuners-causeries seulement);
  • 7 ateliers de leaders et d'experts nationaux et internationaux de la finance et de l'économie;
  • Petit déjeuner organisé avec la Chambre de Commerce du Montréal métropolitain, le 22 mai, pour rendre un hommage posthume à Marcel Côté, économiste renommé et homme d'affaires chevronné (inscription en sus);
  • Coquetel réseautage 40e anniversaire de l'Association le 21 mai;
  • Attribution de la bourse Gilles-Beausoleil; etc...

BIENVENUE À CE CONGRÈS OUVERT À TOUTES ET À TOUS!
POUR VOUS INSCRIRE >
Pour en savoir plus sur le traitement des données massives, profitez de l'atelier de formation du Congrès 2015

Le Congrès 2015 offre également l'occasion d'assister à l'atelier de formation donné par l'expert Françoys Labonté, Ph. D., ing., directeur général du CRIM, qui permettra aux participants de bien saisir les développements récents des méthodes de traitement et d'analyse des mégadonnées ou données massives et d'identifier les facteurs de succès de leur utilisation. Des exemples d'application dans des domaines variés seront présentés. Cet atelier se tiendra de 13h à 17h, à la salle Cartier 1 du Centre Mont-Royal à Montréal, le mercredi 20 mai 2015.


POUR VOUS INSCRIRE >
Rendez-vous sans faute le 21 mai pour l'Assemblée générale de votre Association!

L'Association des économistes québécois profite du grand rassemblement du Congrès annuel pour tenir son Assemblée générale. Votre présence à cette réunion tient de la plus haute importance pour l'organisation. Vous aurez l'occasion de mieux connaître la vie interne de votre Association grâce à la présentation des rapports annuels du président, du directeur général et de la trésorière. Vous participerez également à sa vie démocratique au moment du choix des administrateurs. Vous êtes convié(e)s en grand nombre à l'Assemblée générale le 21 mai, à 16h50, à l'auditorium Symposia du Centre Mont-Royal.

19 mai: Invitation de la section de la Capitale-Nationale à un coquetel réseautage avec ses partenaires

La section de la Capitale-Nationale de l'Association des économistes québécois se joint à Finance Montréal, à Cercle finance du Québec de même qu'à huit autres partenaires pour inviter ses membres à un coquetel réseautage le 19 mai prochain, de 17h à 20h, au Cercle de la Garnison, 97, rue Saint-Louis à Québec. La participation est gratuite mais l'inscription auprès de Cercle finance du Québec est cependant obligatoire.

Inscription >
À titre de rappel

14 avril 2015

SE TOURNER VERS L'AVENIR DU QUÉBEC- RAPPORT DE LA COMMISSION D'EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE- Section de l'Outaouais

Le 14 avril, c'était au tour de la section de l'Outaouais de l'Association des économistes québécois de recevoir, lors d'un 5 à 7, Luc Godbout et Yves St-Maurice, respectivement président et membre de la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, qui ont présenté les principales recommandations du rapport de cette commission soumis au gouvernement du Québec en mars dernier. Auparavant, les 24 et 25 mars, les sections de la Capitale-Nationale et de Montréal avaient accueilli ces mêmes orateurs pour connaître les grandes lignes de la réforme fiscale proposée par la Commission. M. Paul-Henri Lapointe a présidé la séance à laquelle ont assisté près d'une quarantaine de participants.


Résumé >
 

17 avril 2015

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA- Section de la Capitale-Nationale

Mme Sharon Kozicki, conseillère du gouverneur à la Banque du Canada, était l'invitée de la section de la Capitale-Nationale de l'Association des économistes québécois et de CFA Québec, le 17 avril dernier, afin de présenter le rapport sur la politique monétaire publié le 15 de ce mois. Mme Kozicki a passé en revue les plus récentes prévisions économiques à l'échelle internationale et canadienne élaborées par la banque centrale et les risques sous-jacents entourant les perspectives d'inflation.

 

29 avril 2015

BUDGET FÉDÉRAL ET CONJONCTURE ÉCONOMIQUE- Section de l'Outaouais

M. Benoit Robidoux, sous-ministre adjoint à Finances Canada et M. Paul-Henri Lapointe, ex-ambassadeur du Canada auprès de l’OCDE, étaient les invités de la section de l’Outaouais le 29 avril dernier, lors d’un 5 à 7 sur le plus récent budget fédéral et la conjoncture économique. L'auditoire a pu prendre connaissance des plus récentes prévisions économiques et fiscales à l'échelle canadienne ainsi que des éléments clés du plan d’action économique du Canada de 2015. M. Marcel Mérette, doyen de la Faculté des sciences sociales à l’Université d’Ottawa, a présidé la séance à laquelle ont assisté près d'une cinquantaine de participants.

 
Quoi de neuf?

Résultats du dernier sondage auprès des membres

Dans le sondage réalisé avec Léger du 20 avril au 4 mai 2015, les membres de l'Association des économistes québécois se sont prononcés sur un ensemble de questions de l'actualité économique et politique dont certaines étaient en lien avec le thème du Congrès 2015: L'ÉCONOMIE ET LA FINANCE: Y A-T-IL UNE RUPTURE? Relativement aux questions sur l'apport du secteur financier à l'économie, des plus et des moins ont été exprimés. Les membres sondés sont nettement d'avis que les services fournis par le secteur financier sont utiles et de bonne qualité et que la crédibilité de nos institutions financières contribuent à attirer des investissements. Cependant, une majorité des répondants déplore que le monde de la finance ait tendance à créer des produits financiers opaques, à privilégier les rendements de court terme, à faciliter l'évasion fiscale et à prendre des risques excessifs. Vous êtes invité(e) à prendre connaissance de l'ensemble des résultats du sondage.

Pour connaître les résultats détaillés du sondage >
 

La section de Montréal sonde ses membres sur leurs préférences en prévision de la programmation 2015-2016

Afin de bâtir une programmation d'activités 2015-2016 qui corresponde aux attentes des participants, la section de Montréal réalise actuellement un sondage auprès de ses membres. Vous avez jusqu'au 22 mai pour faire connaître, notamment, vos thèmes de prédilection. L'exécutif de Montréal vous remercie à l'avance de votre participation à ce sondage.

 
Dernières publications

Vous pouvez vous abonner au blogue LIBRES ÉCHANGES en cliquant ici.

Les blogues de Jean-Claude Cloutier

1. La financiarisation est-elle une super bulle?

2. Questions de fonds

3. Nouvelle question de fonds

Lire les blogues >
 
Deux visions de l'État

Par Gérard Bélanger

Outre une accélération de la croissance économique, l’économie du XXe siècle a été marquée par la croissance relative de l’État : soixante-dix ans de régime communiste à l’Est et, dans les pays développés, l’implantation et la consolidation de l’État providence ou de l’État assureur. Au Canada, les dépenses publiques ne représentaient respectivement que 15,1 et 21.3 % de la production (ou du PIB) en 1926 et en 1950, contre environ 50 % entre 1985 et 1995, pour se situer à 41,1 % en 2013. De plus, l’intervention gouvernementale ne se limite pas aux seules dépenses publiques.

Lire la suite >
 
La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures

Par Pierre-Paul Proulx

Suite aux signatures de fondation de la Banque AIIB le 16 mars 2014, et malgré les avis des États-Unis à ses partenaires visant à les inciter à ne pas se joindre a l’AIIB, on y compte maintenant 57 pays membres. Le Luxembourg s’est joint le 11 mars 2015, l’Angleterre le 12 mars, la Suisse le 13 mars et, de toute évidence, le lancement de cette nouvelle institution, à l’instigation de la Chine, est largement acceptée.

Lire la suite >
 
La compétitivité: un enjeu majeur pour le Québec

Par Normand Lamothe

S’il est une réalité économique que nous devons aujourd’hui reconsidérer à la lumière de la mondialisation et des limitations financières du gouvernement, c’est que la performance de notre économie dépend plus que jamais de la compétitivité de nos entreprises.

Pourtant, cette question occupe relativement peu de place dans notre discours économique. On lui préfère de loin celle de nos dépenses publiques. 

Lire la suite >
 
L'impôt foncier: deux assiettes, deux taux?

Par Gérard Bélanger

Les taxes foncières sont une importante source de revenus fiscaux : en 2012 au Québec, elles rapportaient plus de 10,5 milliards de dollars. Si on réfère aux revenus consolidés des municipalités locales, les taxes foncières totalisaient 9 milliards dont 2,2 étaient spécifiques aux immeubles non résidentiels et industriels; elles représentaient la moitié des revenus de fonctionnement. En 2012-2013, la taxe foncière scolaire procurait 1,6 milliard soit 15% des revenus des commissions scolaires. 

Lire la suite >
 
Une proposition du NPD qui réduirait les inégalités, mais qui demeure modeste

Par Nicolas Zorn

La campagne électorale fédérale prévue pour l’automne est encore loin d’être au sommet des préoccupations de la population, mais les partis politiques s’y préparent déjà depuis quelque temps. Tout récemment, le NPD a promis de s’attaquer aux inégalités de revenus. Nous allons voir que sa proposition pour s’y rendre avance dans la bonne direction, mais on peut difficilement la qualifier, comme l’a fait le chef Thomas Mulcair, de « pas de géant ». 

Lire la suite >
 
L'emploi au Québec: une source fiable, mais négligée, de données

Par Jules Dufort et Jean-Pierre Furlong

L’évolution de l’emploi au Québec contribue à faire réélire ou à défaire le gouvernement; elle sème aussi parfois le doute sur son efficacité en matière économique. Elle joue sur la confiance des consommateurs et, par conséquent, sur leur propension à consommer. Elle suscite bien des analyses et des commentaires au moins une fois par mois, le jour où les données sur sa situation sont publiées. Et pourtant, la principale source de renseignements utilisée, l’Enquête sur la population active (EPA), comporte des marges d’erreur importantes, sans que ce soit nécessairement signalé, même si Statistique Canada (SC) publie ces marges. L’autre source, l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures travaillées (EERH), offre des statistiques sur l’emploi dont la qualité est excellente selon SC, mais sa publication mensuelle passe sous le radar des médias et des analystes.

Lire la suite >
 
Partenaires majeurs
Caisse de dépôt et placement du Québec Intact Assurance
Banque nationale Gouvernement du Québec

Association des économistes québécois
385, rue Sherbrooke Est
7e étage, bureau 7118
Montréal (Québec) H2X 1E3

Tél : 514 342-7537
Tél : 1 866 342-7537
Fax : 514 342-3967
info@economistesquebecois.com

Vous avez reçu ce message parce que vous êtes abonné(e) à l’infolettre de l’Association des économistes québécois. S’il s’agit d’une erreur, ou si vous ne désirez plus recevoir l’infolettre cliquez ici pour vous désinscrire.