Infolettre
Si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez ici pour l’ouvrir dans votre navigateur.
Association des Économistes Québécois
11 mai 2017
Association des Économistes Québécois
À venir
17 et 18 mai: Bienvenue au 42e Congrès de l'Association des économistes québécois

BIENVENUE AU CONGRÈS 2017

En accord avec sa mission d’éclairer les enjeux économiques, l’Association des économistes québécois a voulu par le choix du thème de son 42e Congrès permettre aux participants de s’informer et d’échanger sur les défis que représente pour les citoyens, les entreprises et les gouvernements l’émergence d’applications technologiques qui bouleversent de plus en plus les façons de faire dans la plupart des secteurs d’activité. Des conférenciers de haut calibre provenant de milieux diversifiés ont répondu à notre invitation et nous avons la conviction que le programme du congrès offre aux cadres, aux chercheurs et aux professionnels des secteurs privés et publics une occasion unique d’acquérir des connaissances et d’être exposés à des idées qui leur seront grandement utiles dans le cadre de leur travail et de leurs prises de décision.

                                  


               Jean St-Gelais                                    Paul-Henri Lapointe
               Président                                              Vice-président
               Association des économistes québécois   Responsable du Congrès 2017                                                                           
17 et 18 mai: Congrès 2017 à l'Université du Québec en Outaouais

LES TECHNOLOGIES PERTURBATRICES

7 ATELIERS POUR UN NOUVEAU REGARD SUR L'ÉCONOMIE

Si l'innovation a toujours porté l'évolution de l'économie, la révolution en cours se caractérise par son ampleur, avec une transformation technologique qui est à la fois radicale, globale et rapide. Elle bouscule la structure industrielle, les relations économiques et sociales, les modèles d'affaires et des formes du travail. Dans le contexte d'une mondialisation accélérée, cette grande transformation questionne également l'espace de l'État et la portée des politiques publiques.

  • Conférence d'ouverture - Jacques Bughin, associé principal chez McKinsey et directeur du Global Institute
  • Atelier 1 - L'économie à l'ère numérique: impact sur sa structure, son comportement et ses indicateurs
  • Atelier 2 - Concurrence internationale et course à l'innovation: les nouvelles conditions de la concurrence industrielle
  • Atelier 3 - Les mutations du travail: flexibilité et formation tout au long de la vie active
  • Conférence- Gilles Savard, directeur général de l'Institut de valorisation des données
  • Atelier 4 - Les promesses du transport intelligent et de la mobilité durable
  • Atelier 5 - Les télécommunications, les médias et la culture: en première ligne face au numérique
  • Atelier 6 - Arrimer croissance économique et environnement: le rôle des technologies propres dans la lutte aux changements climatiques
  • Atelier 7 - L'entrepreneur technologique: le défi de la commercialisation dans des cycles courts d'innovation
PARTICIPEZ À LA RÉFLEXION!

Inscription et hébergement >
À titre de rappel

4 mai 2017

COCKTAIL AVEC DENIS POULIN: «QUAND LA MACHINE DE TURING LIT ADAM SMITH!»- Section de la Capitale-Nationale

La section de la Capitale-Nationale de l'Association des économistes québécois organisait le 4 mai dernier un cocktail de réseautage au cours duquel M. Denis Poulin, directeur scientifique de l'analyse des données chez Gartner, a fait une présentation qui exposait les possibilités et les enjeux reliés au «big data». Cette activité constituait à proprement dit un prologue de choix au Congrès 2017 de l'Association dont le thème est: «TECHNOLOGIES PERTURBATRICES: des occasions à saisir, des défis à relever». Le Congrès aura lieu les 17 et 18 mai prochains à l'Université du Québec en Outaouais.

 

26 avril 2017

CONFÉRENCE DE PIERRE FORTIN: «LES FINANCES DU QUÉBEC D'ICI 2030: COMMENT GARDER LE CAP MALGRÉ LES VENTS DE FACE?»- Section de la Capitale-Nationale

Le 26 avril dernier, la section de la Capitale-Nationale de l'Association des économistes québécois et le Cercle finance du Québec avaient invité Pierre Fortin, professeur émérite de l'Université du Québec à Montréal et chroniqueur au magazine L'actualité, à faire part de sa vision de l'évolution des finances publiques du Québec d'ici 2030. M. Fortin a débuté son exposé en comparant la période de retour à l'équilibre budgétaire des années 90 avec celle des dernières années. Par la suite, il a dressé la liste des vents de face auxquels le Québec ne pourra échapper au cours des prochaines années, comme le vieillissement de la population et la hausse des dépenses en santé. À son avis, les meilleurs moyens de relever les défis qui attendent le Québec consistent pour le gouvernement à investir dans les infrastructures publiques pendant que les taux d'intérêt sont faibles et à faire de l'éducation sa véritable priorité. M. Fortin recommande également au gouvernement de mettre moins d'emphase sur la réduction de la dette et de s'appuyer davantage sur sa fonction publique qu'il estime de très haute qualité. M. Robert Poirier de l'École nationale d'administration publique était chargé de l'animation de la séance.


Captation vidéo et présentation >
 

18 avril 2017

BUDGET FÉDÉRAL 2017 ET RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE-Section de l'Outaouais

Le 18 avril dernier, la section de l'Outaouais de l'Association des économistes québécois tenait son 5 à 7 annuel sur le budget du gouvernement canadien. Cette année, s'est greffée à cette activité la présentation du plus récent Rapport sur la politique monétaire de la Banque du Canada. Les faits saillants du budget fédéral ont fait l'objet de l'exposé de Mme Harriet Jackson, directrice générale des Politiques économique et budgétaire du ministère des Finances du Canada, et M. Jean-Philippe Cayen, directeur de la section des prévisions au département des Analyses de l'économie canadienne à la Banque du Canada, s'est chargé de donner les grandes lignes du rapport d'avril de la banque centrale. 

 

13 avril 2017

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE DU CANADA- Section de la Capitale-Nationale

Le 13 avril dernier, M. Césaire Meh, chef du département des Analyses de l'économie internationale de la Banque du Canada, était l'invité de la section de la Capitale-Nationale de l'Association des économistes québécois pour présenter le dernier Rapport sur la politique monétaire de la banque centrale. M. Meh a indiqué que la croissance du PIB canadien a montré plus de vigueur au cours des derniers trimestres qu'il n'avait été envisagé en janvier dernier en raison, notamment, d'une relance des dépenses d'investissement dans le secteur pétrolier et gazier et d'une activité soutenue sur le plan de la consommation et de l'investissement résidentiel. Les perspectives d'évolution de l'économie mondiale et canadienne au cours des prochains mois conduisent la banque centrale à prévoir que l'inflation fluctuera étroitement autour de la cible de 2 % au second trimestre de 2017. L'auditoire a profité de la présence de M. Meh pour discuter de l'incertitude face à l'adoption d'éventuelles mesures américaines en matière de commerce extérieur.

Rapport sur la politique monétaire- Avril 2017 >
 
Quoi de neuf?

Résultats du sondage du mois d'avril 2017

Le sondage interne effectué en avril dernier en collaboration avec la firme Raymond Chabot Grant Thorton invitait les membres de l'Association des économistes à se prononcer sur les impacts des nouvelles technologies sur l'économie, en lien avec le thème du Congrès 2017. Selon les répondants, l'intelligence artificielle et l'automatisation sont les technologies les plus susceptibles de provoquer des perturbations. Près de la moitié des économistes sondés considèrent que le secteur de la fabrication sera le plus touché par les nouvelles technologies et leurs applications. Les membres consultés estiment que les nouvelles applications technologiques apporteront des bénéfices importants notamment en ce qui a trait à la productivité et à l'innovation. En revanche, selon eux, elles contribueront à accroître les inégalités de revenu et provoqueront la perte d'emplois et la disparition de métiers et professions. Des fonds gouvernementaux accrus en éducation et en formation continue seraient les mesures les plus susceptibles de permettre de tirer parti des nouvelles technologies de l'avis d'une grande proportion des répondants.

Faits saillants, communiqué et résultats détaillés >
 

Le concours Prix Femmes d'affaires du Québec est lancé!

 
 
 
L'Association des économistes québécois s'associe à Femmes d'affaires du Québec pour promouvoir le Prix Femmes d'affaires du Québec 2017. Les candidatures sont acceptées jusqu'au 16 juin prochain. Le nom des finalistes seront annoncés en primeur dans le journal Les Affaires en septembre. Elles seront aussi présentées lors du gala du 8 novembre 2017 au Palais des congrès de Montréal.

Information >
 

Deux postes affichés au Carrefour de l'emploi

Le Carrefour de l'emploi, service offert aux membres de l'Association des économistes québécois, affiche présentement deux offres d'emploi à Montréal:

  • Gaz Métro: économiste principal. Date limite d'inscription: 14 mai 2017.
  • Cogeco Communications: Conseiller, affaires réglementaires, télécommunications: Date limite d'inscription: 18 mai 2017. 

Carrefour de l'emploi >
 

Publication récente de Nicolas Zorn, collaborateur régulier au blogue LIBRES ÉCHANGES

Nicolas Zorn, analyste de politiques à l'Institut du Nouveau Monde et collaborateur régulier au blogue de l'Association des économistes québécois LIBRES ÉCHANGES, vient de publier aux Presses de l'Université de Montréal en avril dernier un ouvrage intitulé: Le 1 % le plus riche- L'exception québécoise. Ce livre a été qualifié à sa sortie de bilan rigoureux et incontournable de la croissance des inégalités au Québec.

 

En savoir plus >
 
Dernières publications

Vous pouvez vous abonner au blogue LIBRES ÉCHANGES en cliquant ici.

Le 1 % le plus riche: l'exception québécoise

Par Nicolas Zorn

À la suite de l’électrochoc que fut la Grande récession de 2008-2009, les inégalités économiques et sociales occupent désormais une place importante dans les médias et le discours public, dont le récent scandale sur la rémunération des dirigeants de Bombardier n’en est que le plus récent exemple. Nous savons que la croissance économique des dernières décennies a davantage profité au fameux 1 % le plus riche, mais est-ce que ce fut partout pareil? Et qu’en est-il pour le Québec? 

Lire la suite >
 
L'État doit-il favoriser davantage les consommateurs ou les entreprises?

Par Nicolas Zorn

Les interventions des gouvernements fédéral et provincial visant à soutenir Bombardier ont généré plusieurs débats, allant de la rémunération appropriée pour les dirigeants d’une entreprise ayant reçu de l’aide gouvernementale, à la fiscalité de ces dirigeants et de ces entreprises, et à la place de l’État dans l’économie. 

Lire la suite >
 
Partenaires principaux
Caisse de dépôt et placement du Québec
La Capitale
Partenaires majeurs
Banque Nationale Bell
Industrielle Alliance Power Corporation du Canada
Desjardins

Association des économistes québécois
385, rue Sherbrooke Est
7e étage, bureau 7118
Montréal (Québec) H2X 1E3

Tél : 514 342-7537
Tél : 1 866 342-7537
Fax : 514 342-3967
info@economistesquebecois.com

Vous avez reçu ce message parce que vous êtes abonné(e) à l’infolettre de l’Association des économistes québécois. S’il s’agit d’une erreur, ou si vous ne désirez plus recevoir l’infolettre cliquez ici pour vous désinscrire.