Accueil > Activités

Actualités courantes

7/042016

À titre de rappel

Montréal

«ÉNERGIE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES: DE LA PAROLE À L'ACTION»- Section de Montréal

7 avril 2016

Mme Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro, a fait part de sa vision sur les enjeux énergétiques du Québec lors d’un petit-déjeuner conférence organisé par la section de Montréal le 7 avril dernier.  Mme Brochu a reconnu d’entrée de jeu que le défi était de taille pour le gouvernement du Québec de déployer une politique énergétique qui réconcilie à la fois les ambitions économiques du Québec et ses aspirations environnementales.

Pour Mme Brochu, une politique énergétique n’est pas une pièce accessoire mais bien une pièce maîtresse de l’économie et une assise pour construire le futur collectif et guider les actions individuelles. L’outil principal de réalisation de cet objectif est, à son avis, le talent, bien présent au Québec. Il faut également faire preuve selon elle de :

*        lucidité : les objectifs de réduction de GES de 20 % d’ici 2020 et de 37,5 % à l’horizon 2030 vont être difficiles à atteindre, étant donné que le secteur industriel a déjà globalement fait sa part. «La pente de la montagne devant nous est abrupte».

*        pragmatisme : «Il n’y a pas d’énergie idéale». Il faut donc recourir à un bouquet de solutions : notamment l’efficacité énergétique, l’électrification du transport, le remplacement du recours au charbon et à une partie des produits pétroliers, pour lesquels l’électricité n’est pas en mesure de prendre la relève, par du gaz naturel, hydrocarbure le plus propre de tous.

*        transparence : «C’est une responsabilité qui incombe d’abord au gouvernement, mais aussi à chacun de nous : entreprises, citoyens, environnementalistes.» À moins d’être initié, Il est impossible  de savoir combien coûte actuellement la lutte contre les changements climatiques, information pourtant indispensable aux débats de fond. Un changement de culture s’impose.

  

Mme Brochu a conclu son allocution sur une note positive en indiquant que les Accords de Paris et les engagements qui en découleront déclencheront certes chez nous une révolution économique, sociale et environnementale. Mais, «cette révolution est celle du progrès : Au final, nous allons mieux vivre, nous allons respirer un air plus sain, nous allons faire un meilleur usage de notre seule planète et de ses ressources limitées… Cette époque peut-être celle de notre succès».

Allocution de Mme Sophie Brochu